LE FORUM DES ARTS DIVINATOIRES

Je vous souhaite la bienvenue sur le forum de kriss voyance Tarologie, forum de voyance sur Internet.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 belline la mort n'a pas interrompu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
franck

avatar

Nombre de messages : 4684
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: belline la mort n'a pas interrompu.    Lun 14 Mar - 2:04

Marcel Belline eut l'immense douleur de perdre son fils Michel dans un accident de voiture.Pendant vingt mois, ce fut le silence: il atteignait le fond du désespoir. un matin, des ondes sonores et lumineuses lui parviennent, et il réussit à entrer en communication avec son fils. Il ecrit :" Cette nuit là, ce matin -là; avaient dans le silence des vibrations où passait l'espoir d'une présence de l'absent ; alors j'ai appelé et il m' a répondu"
On pourra lire cet émouvant dialogue que la mort n'a pas interrompu.

                                                                      (  8 avril, 8 heures du matin )

( Le conctact a été difficile.mentalement, j'ai appelé Michel plus de deux heures, sans réponse. Puis la communication s'établie.)
Belline: Michel, c'est papa ....M'entends-tu ( silence)  Michel, c'est papa.....M' entends-tu ?

Michel : Je t'entends.

Belline : Michel, tu m'as dit avant- hier - mais notre notion du temps n'existe peut être pas pour toi ?-, tu m'as dit :        " Vivez. Ne vous posez pas trop de questions. Il n'y a rien à trouver." mais dans les évangiles n'est-il pas écrit: " cherche et tu trouveras"? Que voulais - tu dire?

Michel : Papa, tu es croyant, mais jamais je ne t'ai vu pratiquer une religion . Je voulais dire que la vérité n'est pas celle des autres. Ne cherche pas de réponse à tout .

Belline : Qu'est - ce que la vérié pour toi, mon enfant ?

Michel : La générosité. ce serait d' être juste, ce serait d'aimer ce qui n'est pas soi un peu comme soi -même. Aimer, c'est ouvrir le possible. Qui aime choisit. La force de lumière sait choisir. Mais ne joue pas avec les mots.

Belline : Michel, ton esprit a - t- il une liberté particulière qui nous est refusée?

Michel : oui.

Belline : Est - il soumis aux limites de notre planète: espace et temps ?

Michel : A d'autres espaces et à d'autres temps.

Belline : Peux - tu voir ce qui se passe sur Terre?

Michel : Avec un autre regard, une autre oreille. Je sens ta présence. nous sommes présents.

Belline: Sans nous voir ?

Michel : Sans nous voir, mais je veille, je suis attentif à tes appels.

Belline: Michel, cet " ailleurs", qu'est- il ?

Michel : Un monde autre, un rève, insaisissable avec des mots. un langage. Mouvement, transparence, idées.

Belline: Quelle preuve peut-on donner de l'existence d'un au - delà ?

Michel : Les hommes pourront projeter dans l'espace des images sur écran. Celles - ci seront formées par des rayons se concentrant en des points précis. mentalement aussi, ils pourront recréer une vie artificielle; cette vie ne sera pas seulement la vôtre.

Belline: Mais quoi encore?

Michel : Un double de notre monde.une antenne...

Belline : Michel, es-tu heureux ?

Michel : Ici, le mal terrestre n'existe pas, le bien terrestre non plus. C'est une sorte d'errance, de songe,dans de multiples dimensions, fait de vibrations.

Belline : penses - tu à nous?

Michel : oui.

Belline : Peux - tu faire quelque chose pour nous?

Michel : Je ne peux rien faire de tangible pour vous; nos univers sont autres.

Belline : Michel, quelles sont maintenant tes notions du passé, du présent, du futur ?

Michel : Le temps est le mystère.

Belline: Le restera-t-il toujours ?

Michel : Oui.

Belline : Que faut-il faire ?

Michel: Travailler dans le temps, penser le temps , papa.

Belline : devancer le temps ? je travaille déjà dans un temps indéfini.

Michel :Ici le temps - tel que tu le penses en ce moment - est une caricature. A cela, je ne peux rien ajouter.

                                                                            ( Silence )
                                                       ( Le contact est rompu. il est 8h45  )

                                                                  Samedi, le 10 avril 1971
                                                                       5 heures du matin

  ( Le contact avec Michel, cette fois, est immédiat )

Belline :Michel, c'est moi, papa. M'entends - tu ?

Michel : Je t'entends très bien.

Belline : Les autres fois, tu m'entendais moins bien ?

Michel : Ta voix était très lointaine, faible.

Belline : Michel, nos communications nous ont fait du bien à ta mère et à moi; c'est une paix, une paix très douce qui est revenue en nous. Elle nous a envahis, délivrés de certaines de nos angoisses.... Mais je souhaiterais parler sérieusement avec toi.

                                                                        (Michel semble rire )

Michel : qu'appelles - tu parler sérieusement ?

Belline : Utilement.

Michel : Je t'écoute, papa.

Belline : Aujourd'hui ce sont les pâques juives; demain, les Pâques chrétiennes; un grand courant d'espérance se lève chez les hommes de paix. Tu m'as dit : " Les hommes deviennent fous, aveugles; bientôt, ce sera la nuit sur Terre. Il est déjà bien tard ! "

Michel : J'ai dit cela ?

Belline : J'ai tout noté.
 
                                                                                ( silence )

Belline : Dans ton enfance, ton grand- père t'emmenerait à la messe et tu avais coutume de dire : " Tout cela est une comédie ! dieu n'existe pas, la justice n'existe pas, il y a trop de malheurs sur Terre ....!

Michel : Je le pensais sincèrement !

Belline : tu n'as pas toujours été incroyant; par moments, tu as cru en une force dans l'univers, à la fraternité des hommes.

Michel: Ce que j'ai pu voir sur Terre et apprendre m'a découragé trop tôt. Cette force existe; nous la ressentons.

Belline :Michel, que veux- tu dire?

Michel : Les mots que je cherche pour toi me paraissent vides. tu appellerais paix, une harmonie, des couleurs et des sons que tu n'as jamais perçus: ni maman, ni toi.

Belline : Crois- tu qu'il existe encore d'autres mondes que celui que tu perçois ?

Michel : Celui que j'ai connu, le tien notamment ! mais d'autres univers aussi.

Belline : Michel, crois - tu à la réincarnations des âmes ? C'est très important pour moi, qui suis croyant sans définition.

Michel : Il y a une évolution des âmes.... Un rythme. Un rythme des âmes.

                                                                                   ( Silence)
Belline: Michel !

Michel: ( très faiblement) Oui papa.....

                                                                  ( Le contact est rompu. Il est 5h 32 )

                                                                      22 juin 1971, 8 heures

Belline: Michel, je vois quotidiennement des hommes comblés de biens et ils sont malheureux sans éprouver ni faim, ni soif, ni souffrance physique. que leur faut-il?

Michel : Redevenir des créatures utiles.

Belline : Michel, j'ai l'impression que tu nous as quittés, que tu as quitté notre Terre comme un voyageur explorant l'invisible pour te fixer à un niveau, et que ce niveau, tu ne peux donner que des descriptions sommaires ou simplement à l'échelle de mes questions. Tu me parais semblable à un étranger qui visiterait un pays dont il ne connaît pas la langue et que l'on obligerait à raconter ce qu'il a vu, ce qu'i sent.

Michel : Il y a tant de choses.

Belline : Michel, peux - tu m'expliquer ce que tu appelles " voyages", " départs" ?

Michel: Ici, des " voyageurs" nous quittent pour aller, quelques - uns vers des terres....

Belline : Connues?

Michel : Connues et inconnues .....Ils partent. Nous ne connaissons pas la du voyage.

Belline : Des voyageurs?

Michel :Des voyageurs.

Belline : Des missionnaires de lumière ?

Michel : Comment savoir ?.....

Belline : Michel, maman a eu une joie intérieure lorsque débutèrent nos dialogues. Aujourd'hui, elle commence à douter, sa tristesse est grande.Je ne sais vraiment que faire. J'ai réfléchi, et j'ai prié.

Michel : Ceux qui se sont aimés se retrouveront.

Belline: Eternellement ?

Michel : L'Amour est éternel.

Belline : Je ne voudrais pas t'attrister, mon cher enfant, mais je ne sais comment expliquer à ta mère ce que j'éprouve en t'entendant. Pour moi, tu n'es pas mort.

Michel : La mort vient toujours. Le printemps, l'été viennent toujours et tout recommence.

Belline: J'ai un ami, j'ai eu une voyance le concernant. Il apparaissait dans une sorte de tunnel cinétique constitué de cubes formant une perspective, allant en diminuant, jusqu'à une finalité; dans cette finalité apparaissait son visage. Cette vision, je la lui racontai au téléphone.Il me parut stupéfait et me promit que nous en reparlerions.
Je l'ai vu hier. Il m'a apporté une oeuvre d'art moderne enveloppée dans un papier noir ( l'image exacte de ma vision ).Mon ami m' a remis cette illustration et m' a dit : " Gardez - la chez vous, car c'est elle que vous avez vue !"

Michel, quelle signification donner à cet évènement? Quel est cet étrange dessin?

Michel : un " filtre de lumière".....

Belline: Que veux-tu dire ?

Michel : Il t'aidera à percevoir les formes de l'intérieur.

                                   ( Il est 8 h 45 - La voix de Michel s'éloigne. Le contact est rompu. )

                                                                     23 juillet, 5 heures

( Après une heure d'appel)
Belline: Sur cette Terre, tout n'est pas ténèbres, certains être sont éclatants de bonté, de chaleur, de lumière.Michel, que deviennent les meilleurs?

Michel : Les forces qu'ils émettent évoluent plus rapidement. Ils partent plus vite pour des destinations inconnues.

Belline : Lorsque ces forces font ce grand voyage, nous quittent pour aller .....ailleurs, ceux qui entourent ces êtres éprouvent- ils une peine?

Michel: Non, car ils sont entraînés par des énergies et des forces rayonnantes.
                                                              
                                                                           ( Silence )

Belline : Michel, que penses-tu des religions, à présent? Quand tu étais enfant, ton grand- père t'ammenait à certaines cérémonies, à la messe....Je dois dire que tu n'y allais pas toujours de bon coeur.En ce temps,tu étais foncièrement anticlérical.A dis ans, tu étais anticlérical,
antifasciste,anticommuniste,anticonventionnel, anti-tout ! As-tu gardé le même état d'esprit?

Michel : Est-ce que je ne communique pas avec toi ? Mais je ne peux comparer ma pensée à celle que j'avais quand j'étais parmi vous.

Belline :Michel, notre monde moderne est en pleine accélération.Qu'y-a-t'il d'important avant tout ?

Michel: Ce qui compte, c'est la vie. Le sacrifice de quelques hommes pour d'autres hommes.

Belline: Michel, nous avons parlé de réincarnation. tu m'as répondu: évolution. En Europe, nous connaissons le cas d'une jeune fille médium qui, dans un état de dédoublement, revoyait une partie de sa vie passée et reconstituait cette existence en Italie. Elle se voyait évoluer dans une maison basse et très simple, comportant plusieurs pièces au rez - de - chaussée. Une vision lui revenait souvent :  celle d'un puit . Lorsqu'elle pensait à un  puit , elle était prise d'une grande terreur. Elle a fini, dit-on, par retrouver ces lieux, ce village.Elle y est allée, a été violemment attirée par le puit . On a fait un sondage et on a retiré un squelette. Si cette histoire est véridique, telle qu'on me l'a rapportée, si les recherches sont authentiques, comment expliquer ce phénomène, sinon par des vies antérieures et des réincarnations ?

Michel : l'inspiration, la vision sont échos.

Belline : Mais comment cette jeune femme irlandaise, qui revoyait son existence, a-t-elle pu se replonger si facilement dans sa vie passée? N''a-t-elle pas vécu cette vie antérieure?

Michel : Tu sais bien que les traces de notre fluide, de notre présence, subsistent et demeurent sur la terre, après notre disparition; elles ne disparaissent jamais complétement.

Belline: Un esprit qui se dédouble peut les capter, les décrypter et avoir une vision plus ou moins exacte d'éléments du passé ou du présent ?

Michel :Oui.

Belline : Michel, existe-t-il d'autres formes de vie? D'autres êtres évoluant dans d'autres sphères ou d'autres planètes?

Michel : Oui.

Belline : Peut-on imaginer, Michel, une chaîne de réincarnations? Les réincarnations ou les évolutions sont-elles la conséquence des actions que l'on a commises?

Michel : Des trajectoires sont tracées à l'avance dont je n'ai pas connaissance.

Belline : Tu m'as dit que, là où tu te trouves, temps et distance n'existaient pas, du moins tels que nous les concevons sur notre planète.

Michel : oui.

Belline: peut-on imaginer, Michel, une chaîne de réincarnations? Les réincarnations ou les évolutions sont-elles la conséquence des actions que l'on a commises?

Michel : Des trajectoires sont tracées à l'avance dont je  n'ai pas connaissance.

Belline: Tu m'as dit que, là où tu te trouves, temps et distance n'existaient pas, du moins tels que nous les concevons sur notre planète.

Michel : Les contacts et les échanges se font sous une forme.....Je ne sais pas la décrire. Entre ceux qui se sont connus et se retrouvent, un langage existe, instantané.

Belline : Michel, lorsqu'un homme disparaît de notre monde, que deviennent sa culture, ses connaissances?
 
Michel : Elles se transforment avec lui.

                                    ( Il est 7 heures, la communication est rompue. Elle reprend à 7h 14 )

Belline : Tu m'as dit un jour q'une âme, en quittant le corps, emportait avec elle la connaissance et la culture acquises suer Terre.... De ton vivant, je t'avais conté une expérience que j'avais faite. Un jour, dans mon bureau, je me suis consciemment " dédoublé". J'ai senti qu'un peu de moi- même se détachait. J'ai dirigé une partie de mon esprit vers le Pérou.  Pendant quelques secondes, j'ai été à la fois à Paris et dans un autre pays. Monesprit distinguait d'une façon très précise et aérienne, comme vue d'un avion volant à basse altitude, la topographie exacte de ces régions: Je voyais les étroites plaines du littoral, je sentais la chaleur des déserts..Je rencontrais sur mon passage des zones couvertes par une forêt très dense, je voyais dans ces forêts des tribus d'Indiens.
Tout était perceptible. Je remarquais sur les routes des animaux domestiques, je pouvais nettement distinguer, s'étageant sur la montagne, les cultures: céréales, fruits, canne à sucre. Je voyais les maisons, les couleurs.
Puis mon esprit émergea, subitement, dans un temps passé, et je reconnus avec une précision remarquable les éléments d'une civilisation, d'un empire puissant et éteint. J'avais l'impression de vivre à l'époque même des vieux Incas. La partie consciente de mon cerveau restait vigilante et supervisait l'autre. Je craignis d'aller plus loin dans  l'expérience, et je me réveillai. Mon dédoublement cessa. N'était- ce pas simplement un rêve? Etait - ce vraiment
possible? Michel, expliques-tu mieux notre monde que le tien?

Michel : Un peu d'énergie a quitté ton cerveau, elle s'est libérée et rendue sur les lieux, elle a rencontré des fluides du passé invisibles à tout appareil électronique. Ta mémoire s'en est souvenue.

Belline : j'ai été imprégné par des informations du passé ?

Michel : Tu as trouvé la longueur d'onde.

Belline : un homme doué, exercé, pourrait donc retrouver, uniquement par dédoublement, des vestiges du passé terrestre.

Michel : Oui, mais aussi entrer dans le futur ......( inaudible )

Belline: On prétend qu'environ deux dixièmes seulement des facultés cérébrales de l'homme sont utilisés par lui. Il reste donc un immense territoire inconnu?

                                                                                   ( Silence )
                                                            ( Fin de la communication. Il est 8h 40 )


                                                                                                                 MARCEL  BELLINE
                          
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
belline la mort n'a pas interrompu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcel BELLINE
» Prières pour l'heure de la mort...
» Méditation de Powa pour le moment de la mort
» Une chrétienne face à la culture de mort de l'ASE
» Prières pour les morts ou pour faire face à la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ARTS DIVINATOIRES :: LIBRE ECHANGE-
Sauter vers: